Sous-total: 0.00 


Votre panier est vide.

Sélectionner une page

Un humble chemin

Baccalauréat. Classes préparatoires. École Supérieure de commerce. J’ai été un bon petit soldat. Un pur produit de l’éducation à la française.

Stagiaire. CDD. CDI. Passé en cinq ans de pas grand chose aux yeux de grand  patron, à cadre de presque rien dans le domaine viticole. J’ai été, pour un temps, un élément docile au service de l’agroalimentaire.

Alors, à 27 ans j’ai décidé de mener mes propres combats. « L’art est plus important que la vie » disait quelqu’un de plus brillant que moi.

Au matin du 11 février 2002 j’ai donné une autre coloration à ma vie. Me voilà peintre en investissant mon garage de 6 mètres carrés au fin fond de l’Hérault. Loin de mes terres girondines. « L’école des autodidactes est la seule qui ne fermera jamais » m’a confié un collectionneur au creux de l’oreille un soir de vernissage. J’ai aimé cette image.

Longtemps victime du syndrome de l’usurpateur il m’aura fallu de nombreuses années pour trouver ce fameux « style » et croire en la valeur de mon chemin. J’espère y être parvenu aujourd’hui mais c’est à vous d’en juger, n’est ce pas ?

, etc..16 ans d’explorations d’immenses solitudes affrontées, des milliers d’heures de musique écoutées, des litres de breuvages en tout genre ingurgités et quasiment 2000 toiles recouvertes de papiers usés, d’huiles empatées, grattées, lissées.

Tâches, coulures, stries, pochoirs, aplats j’ai tout expérimenté pour aboutir à ce mélange d’huile et de spray. Taxis new yorkais, marchés provençaux ou terrasses de café, ce sont ces paysages qui m’ont amené pas à pas vers toi mon ami le lion….

Aujourd’hui nous sommes en 2019 et c’est à vous qui lisez ces quelques lignes que je dois tout. Je rêve éveillé grâce à vous. Merci de me permettre de suivre ce joli mais si court chemin.

Donnez moi 10 vies et je les remplirai de couleurs avec passion pour vous. Juste pour le plaisir d’entendre vos mots et d’observer vos sourires.

Nous sommes déjà en 2019 et je ne sais encore ni lire , ni écrire mais juste épeler. Je suis encore un apprenti de la vie d’artiste.

Voici mon parcours et j’ai hâte de découvrir le vôtre autour d’une toile dans mon atelier entre vignes et océan.

De jolies galeries m’ont fait confiance à ce jour : Cortade à Montauban , Gogat à AIgues Mortes, Roy Sfeir à Paris, Saint Hubert à Lyon, Artinside à Chateau Gontier, Artop à Lille, Culture Design à Toulouse mais aussi à l’étranger : Stephanie Hoppen à Londres; Calamart à Genève, ainsi que les agents oeuvrant à Luxembourg, Bruxelles, La Haye , Miami, etc…

 

 

 

 

Une passion qui se partage